performances étudiantes // student performances

MANIFESTE DE LA PERFORMANCE ÉTUDIANTE

 

Un.e performeur.e étudiant.e :

 

  • A comme sujet d'étude les études.

  • En tous points (ou presque tous), pénètre la sphère sociale étudiante. 

  • Performe le mode de vie étudiant. 

  • Apprend ce qu'apprend un.e étudiant.e. 

  • N'adhère jamais aux croyances productivistes des études post-secondaires. 

  • N'est ni un.e étudiant.e universitaire, ni un.e performeur.e artistique. Un.e performeur.e étudiant.e détruit les catégories en les combinant. Ainsi, n'importe qui serait intéressé à adhérer au mode de vie de performeur.e étudiant.e peut être un.e performeur.e étudiant.e.

  • Utilise un maximum d'informations reçues en classe comme du matériel à performance. 

  • Performe chaque semaine scolaire sur le ou les campus fréquenté.s ou avec un objet d'origine ou de connotation scolaire.

  • Documente, par l'image, la prise de son, la description ou le témoignage, chaque performance.

  • Donne un titre à chaque performance et l'ajoute à la liste des performances étudiantes.

  • Fabrique des performances qui stimulent la remise en question ou qui sont parfaitement inutiles (non-productives).

  • Entretient une discipline comme un.e étudiant.e de niveau universitaire. 

  • Pose des questions, assiste et participe régulièrement à des évènements culturels, va au devant des gens de son entourage, cherche les sources de ses questionnements, récupère chaque objet d'inspiration, entretient son corps et son esprit.

  • Ne perd pas courage si son entourage désapprouve de ses choix ; son rôle est primordial dans les communautés étudiante et citoyenne même s'il reste à l'inventer.

  • À la manière d'un.e étudiant.e universitaire modèle, s'ouvre aux savoirs d'autrui et entre au monde sans ériger de frontières idéologiques fixes.

  • Comprends l'espace universitaire comme un terrain de jeux. Les normes de ce lieu ne s'appliquent sur ses choix que dans une optique d'inspiration - et non restrictive.

  • Maintient la croyance et la foi en une beauté et une richesse dans chaque environnement. Encourage aussi le croisement des milieux, des cercles sociaux, des disciplines, des départements, des intérêts, des idéologies, des cultures, des langages, des définitions, des croyances, des entités vivantes et non-vivantes.

 

A student performer:

 

  • Studies studies themselves as a subject.

  • In all aspects (or almost all), integrates the student social spheres. 

  • Performs the student life-style.

  • Learns what students learn.

  • Never adheres to productionist beliefs of post-secondary studies.

  • Is neither a university student, nor a performer artist. A student performer breaks through categories by combining them. Therefore, whoever is interested in adhering the student performer lifestyle can be a student performer.

  • Uses a maximal amount of information received in class as performance material.

  • Creates and enacts intention-based student performances on a regular basis on the frequented campus(es) or with a scholar object or of scholar connotation.

  • Documents by picture taking, sound recording, description or testimony, every intention-based student performance.

  • Gives a title to each performance, and adds it to the Student Performances List.

  • Fabricates performances that stimulate questioning or that are perfectly useless (non-productive).

  • Maintains a University-student-like discipline.

  • Asks questions, regularly attends cultural events, meets people of their community, searches the sources of their questioning, recover each and every objet of inspiration, nurtures their body and mind.

  • As a University student, never loses motivation if their community disapproves with their choices; their role is essential in the student and citizen communities, even if it is still to be built.

  • In the manners of a University student, opens up to others' knowledge and comes into the world without erecting ideological fixed walls.

  • Maintains belief in the beauty and worth of every environment. Also encourages the crossing of environments, social circles, disciplines, definitions, departments, interests, ideologies, cultures, languages, beliefs, living and non-living entities.

  • Understands the University campus’ space as a playground. The norms of the place only apply on the Student Performer’s choices as inspirational -not restrictive.

011. Express Yourself.

(17/02/19) Dans ma cuisine, suite à un atelier intensif de 8 heures en art performance guidé par Sylvie Tourangeau à l'Université de Sherbrooke, remplir ma bouche de crayons et de stylos. [vidéo]

010. Corps-chaise

(16/02/19) Dans ma cuisine, suite à un atelier intensif de 8 heures en art performance guidé par Sylvie Tourangeau à l'Université de Sherbrooke, réagir à mon ressentiment envers la chaise scolaire en trouvant toutes les configurations possibles du corps et de la chaise en contact. [photographies]

009. Aimer la connaissance

(23/01/19) Au Art Lab de l'Université Bishop's, dans le cadre d'un atelier sur les performances étudiantes, manipuler le livre Sources of the Self, de Charles Taylor, comme je manipulerais un amant. [photographies]

008. Walking Tour of the Common

(26-30/10/18) Organiser une visite guidée sur le chemin que j'emprunte de chez moi à mon université. Créer un contexte propice au soin de son habitat en proposant différentes réflexion et attitudes.  [photographies]

007. Trier des livres

(11/10/18) À l'évènement d'ouverture du Salon du livre de l'Estrie, trier des livres avec de plus en plus d'énergie en vue de remplir la petite bibliothèque que j'ai apporté sur place. Ne pas attendre d'être introduite, couper la parole de l'animatrice. [photographies]

006. Rythmer le traffic

(02/10/18) À la fin des classes, traverser et retraverser la rue College jusqu'à me faire klaxonner par une automobiliste exaspérée. Arrêter quand je me sens remarquée. [enregistrement vidéo]

005. Adopter la posture de la montagne dans un corridor bondé

(27/09/18) Me tenir debout dans un corridor achalandé entre deux cours. [description écrite] 

 

Les bras le long du corps, la mâchoire détendue, les genoux relâchés, le regard devant soi, fixé sur un point immobile, la respiration stable, lente, me positionner dans le centre d'un corridor facultaire, plus précisément devant la porte du local NIC-004, juste après la fin d'une classe du cours Space, Place, and the Human Experience, où on discutait la théorie spatiale d'Henri Lefebvre. Lefebvre considère l'espace comme une notion intrinsèquement liée à notre occupation de celui-ci. Il rejette fermement la définition du lieu selon une conception dualiste ou géométrique. Le lieu est une construction sociale et est modifiable par ceux et celles-mêmes qui le construisent.

004. Documentation de mon état

(17/09/18) Remplacer un billet médical par une documentation photographique détaillée de mon état. Thermomètre à 38°C, être pâle comme un drap, boire de la tisane de camomille et de l'eau  [photographies]

003. Sources of the Self 2

(13/09/18) Durant environ 6 minutes, lire le livre Sources of the Self, de Charles Taylor, assise dans la source pompée du ruisseau sur le campus de l'Université de Sherbrooke (filmé par Alexandre Veilleux). [enregistrement vidéo]

002. La valse des courges

(11/09/18) Durant environ 20 minutes, faire de la danse contact dans le jardin ancestral du campus de l'Université de Sherbrooke avec une courge, un maïs et un ami. (avec Olivier Saint-Jean Rondeau) [géolocalisation]

Capture d’écran 2018-10-04 à 01.35.00.pn

001. Sources of the Self

(10/09/18) Durant une heure, sur le campus de l'Université Bishop's, demander aux étudiant.e.s et professeur.e.s rencontré.e.s devant la bibliothèque ce que sont les sources du soi et la raison pour laquelle illes étudient. [enregistrement audio]