69328062_10157246881648930_3557867946418

à ce qui ne s'explique pas

Une table de chevet est surmontée de piles de livres qui débordent en une montagne. Un lit adjacent bascule par la quantité de livres. Au dessus du lit, une étoile en origami est suspendue du plafond. Au mur, une série d'altérations de pages de dictionnaires et des miroirs sont accrochés, en désordre.

Dans une optique de soin de mon grand chaos, je cherche à placer l'imaginaire du rêve, l'intuition et l'intellect au même niveau de fragilité, de certitude.

>> Couverture La Tribune, 11 juillet 2019


Maison des arts et de la culture de Brompton, juin à septembre 2019

69276957_701089597020320_898561475486102

"j’ai peur que vous ne me preniez pas au sérieux

j’ai pris un break des journées

j’ai éteint les lumières

fermé les rideaux

et j’ai fait une sieste

 

c’était comme un cadeau

j’ai savouré chaque seconde

on prend goût, aux siestes

j’me roulais, me tournais sous les couvertes épaisses

j’étais au chaud

y avait juste ça, juste moi

juste la chaleur

 

puis le lendemain j’ai fait pareil

c’est un plaisir qui a duré des jours

je faisais des siestes quand j’avais un moment opportun

puis éventuellement j’me les suis créés, les moments opportuns

je me suis mise à faire des siestes partout

puis tout le temps

j’ai fait des siestes de salon

des siestes d’autobus

des siestes de toilettes

des siestes de trottoirs

j’ai siesté souvent en lisant

mes siestes se sont étirées dans tout mon corps

puis se sont installées dans toute ma vie


j'espère un jour arrêter de craindre
qu’on prenne mes siestes pour des arrêts de travail
et mes nuits pour des avis de démission"

62218079_341415639858487_554396246878453
pascal_e_12.JPG

Au finissage, j'ai choisi un endroit reclus et qui m'est sacré dans la ville de Sherbrooke pour donner une nouvelle vie au lit du projet. Ci-contre, le lit au jour du dépôt ; ci-dessous, le lit sous la neige dans un campement retrouvé en forêt l'hiver suivant.